À la découverte de la deuxième maison la plus chère de Los Angeles

À la découverte de la deuxième maison la plus chère de Los Angeles

Une nouvelle villa d’exception fait couler beaucoup d’encre depuis quelques mois sur le marché immobilier dans le quartier de Bel Air de Los Angeles avec un prix affiché de 88 millions de dollars. Il s’agit ni plus ni moins que de la deuxième maison la plus chère de la ville.

Une œuvre d’ »Ardie »

Los Angeles avec en toile de fond Hollywood, les Lakers ou encore les Dodgers attire toujours autant les stars et les fortunes du monde entier. Le marché immobilier suit cette particularité de la ville. C’est ainsi qu’on peut découvrir des demeures somptueuses proposées à prix d’or.

Dernièrement, c’est la Villa Sarbonne qui a débarqué sur le marché. Affiché à 88 millions de dollars, ce vrai bijou d’architecture trône sur les hauteurs de Bel Air et éblouit par le luxe qu’il dégage. Faut-il le rappeler que Bel Air figure parmi les quartiers les plus chères du pays en termes de valeur foncière ? Il est très prisé des stars en tout genre.

La villa est l’œuvre d’Ardeshir « Ardie » Tavangarian, promoteur immobilier notoire de Los Angeles et CEO du groupe Arya. Cet homme d’affaires américain d’origine iranienne est connu pour avoir construit certaines des propriétés les plus chères de la ville, ainsi que des maisons pour des personnalités telles que l’impresario Jeffrey Katzenberg ou encore le fondateur de la chaine Hard Rock Cafe, Peter Morton. C’est d’ailleurs avec ce projet de 110 millions de dollars qu’il a établi le record de prix à Los Angeles pour une maison située à Malibu.

Méga manoir

La Villa Sarbonne, qui est la deuxième propriété la plus chère sur le marché actuellement, propose quelque 2 300 m2 d’espace de vie intérieur et 1 850 m2 d’espace extérieur avec au menu des jardins et une terrasse sur le toit qui couvre presque toute l’empreinte de la maison principale. La demeure a tout pour séduire une star du cinéma à commencer par un pont parking qui peut accueillir quatre voitures. Il faut dire que les clins d’œil au 7e art sont nombreux dans cette résidence. La piscine extérieure est bordée de statues rappelant celle qu’on donne aux Oscars. Et comme par magie, un écran géant se cache dans le sol pour apprécier un film durant les nuits estivales californiennes.

La maison propose d’autres atouts comme cette immense cave à vin livrée avec une cuisine et des présentoirs en verre. Et que dire de la vue depuis la terrasse à l’étage et au rez-de-chaussée. Plusieurs éléments de décorations agrémentent le tout comme cette trainée de feu sur les balcons que l’on peut actionner à partir d’une simple pression sur un bouton. La maison comprend huit chambres toutes aussi luxueuses les unes que les autres, mais également une salle de cinéma intérieure, un studio d’art, une salle de massage, un sauna et un spa. La propriété comprend aussi une maison d’hôtes sous la piscine. Rien que cela. Branden Williams, Jeff Hyland et Judy Feder de Hilton & Hyland sont chargés de vendre ce méga manoir.

Le prix de l’immobilier à Los Angeles ne connait pas de crise. La ville abrite actuellement la propriété la plus chère de tout le pays avec « The Mountain » dont le prix affiché est 1 milliard de dollars. Il s’agit d’un terrain constructible de 635 356 m situé sur les hauteurs de Beverly Hills. La propriété est perchée sur le point le plus haut de la région, d’où son nom. Elle offre une vue saisissante sur Los Angeles, Orange County et Santa Monica. C’est une route privée qui mène vers le terrain. En 1997, « The Mountain » n’a encore couté que 8.7 millions de dollars au fondateur d’Herbalife Mark Hughes.

Sur le même thème

Comparer