Le marché immobilier au Portugal se porte bien, en première loge les Français

Le marché immobilier au Portugal se porte bien, en première loge les Français

Les étrangers animent le marché immobilier au Portugal, le régime fiscal voté en janvier 2013 continue de rendre le pays attractif.

Les Français lorgnent particulièrement sur le Portugal, ils représentaient près de 30% des Biens immobiliers achetés par des non-Portugais devant les Britanniques et les Chinois en 2017. Pour relancer le marché en berne depuis la crise de 2008, le gouvernement portugais a mis en place une incitation fiscale destinée aux étrangers à travers le statut résident non habituel ou RNH qui permet d’être exonéré d’impôt pendant 10 ans. Pour cela, il faut justifier une présence au Portugal pendant au moins 183 jours par an, sans pour autant en être résident fiscal au cours des 5 dernières années.

Les retraités français fortunés sont les premiers à être sensibles à cet appel du pied, car non seulement il n’y a pas d’IFI, mais il n’y a pas non plus de taxes sur la succession. Les plus modestes y voient aussi un certain avantage dans la mesure où ils peuvent voir leur pouvoir d’achat augmenter de l’ordre de 35% environ par rapport à en France.

2018 a tout simplement été la meilleure année du secteur avec un chiffre d’affaires total qui a dépassé les 30 milliards d’euros.

Cette ruée vers l’immobilier portugais a conduit à l’explosion des prix dans la région de Lisbonne, particulièrement prisée. Sur les 132 000 Biens immobiliers vendus au cours des neuf premiers mois de 2018, 47 000 se situe aux alentours de la capitale, ce qui représente 17.9 milliards d’euros de transactions. Ce chiffre est en hausse de 30% par rapport à 2017.

Le phénomène ne devrait pas faiblir en 2019, les estimations tablent sur une augmentation de 5 à 10% de la part des acheteurs étrangers. Malgré une forte disparité, les prix devraient également connaitre une hausse de 12 à 20%.

Sur le même thème

Comparer